Compacter
Changer fond
Introduire menu
Ukratio, pour une société vraiment plus juste, durable et fraternelle
Questions à un ami utopiste

I Une autre économie


10 De la liberté

- Ce qui me gène dans ton truc, c'est une certaine restriction de la liberté. Même pour quelques heures par jour...

- Pourtant, tu y es bien plus libre que tout seul

- Comment ça ?

- Tout seul tu es obligé de produire ce que tu consommes, ce qui constitue une contrainte.

- Oui, mais personne ne me l'impose.

- Oui, mais elle n'en est pas moins présente. Et la sanction bien réelle : si tu ne produis pas de nourriture, tu meurs de faim. Sanction bien plus sévère que ce que l'o pratique ici...

- Et dans ton système aussi, tu as une obligation de travailler. En quoi y suis-je plus libre ?

- Parce que tu as plus de choix : tu n'es pas obligé de travailler précisément à la production de ce que tu consommes.

- Oui, mais je dois travailler à ce que l'ordinateur me demande !

- L'ordinateur n'est pas une personne. Tu peux le voir comme une aide à la prise de décision. Il ne fait que calculer un optimum et cet optimum est précisément ce que tu choisirais librement, si tu n'es pas égoïste au point de vouloir exploiter autrui : à savoir le plus grand bien-être possible (pour toi), qui ne se fait pas au détriment d'autrui. Du fait de la coopération, la satisfaction est bien supérieure à celle que tu aurais seul.

- Comment ça ? il est devin, l'ordinateur ? Il pratique la transmission de pensée  ?

- Non. Il calcule juste ce qui maximise ta satisfaction avec les données que tu as indiquées. Cela correspond donc à ta préférence, bien plus assurément que ce que tu aurais pu faire seul, si tu souhaites le bien commun. Si tu es égoïste au point d'exploiter les autres et qu'ils sont moins forts que toi, par contre, c'est vrai : ce ne serait probablement pas ton choix. Mais même sans être dans une éthique du bien commun, ce choix est tout de même intéressant : ça évite de se battre avec les autres, ce qui est toujours pénible.

- Et si j'aime me battre avec les autres ?

- Dans ce cas, c'est peut-être mieux, le capitalisme ;-) ou la loi de la jungle. Cela dit, la compétition n'est pas interdite en ucratie.

- Ah oui ?

- Mais pour s'amuser, seulement :-).
En tout cas, on peut dire que ce système mériterait assez bien le triptyque : « liberté, égalité, fraternité », si l'on se rappelle que la liberté y est entendue comme s'arrêtant là où commence celle d'autrui.

Lire la suite

N'hésitez pas à réagir aux textes en utilisant le forum public ou votre forum perso .

Pour toute citation ou reproduction :

  1. Mentionner les sources (ici: l'adresse du présent site ou de la page) *.
  2. Pour une reproduction sur internet, ne citer que des extraits et mettre un lien hypertexte vers la page d'origine *.
  3. Pas d'utilisation commerciale ou lucrative *

* Sauf autorisation expresse de l'association.

Merci de votre collaboration.

Site optimisé pour Firefox >5

Plan du site