Compacter
Changer fond
Supprimer menu
Ukratio, pour une société vraiment plus juste, durable et fraternelle
Aide menu
Surligner après
Questions à un ami utopiste


Épilogue

Fatigué de tant de chambardements neuronaux, je me précipitai chez moi, direc­tement dans mon lit.

Je réalisai qu'une centaine de personnes, ce n'était pas considérable ; sur six mil­liards, qui ne sont pas tous des abrutis ni des exploiteurs impénitents... que c'était bien moins irréaliste que d'espérer prendre le pouvoir dans un pays, pour un résultat bien plus assuré... sur le long terme, et bien moins irréaliste que tout ce qui n'introduisait pas une alternative véritable à un certain système... à l'origine de tant de maux, « sournoisement », comme avait dit Marcel.
Non seulement son discours allait bien au-delà de la critique et de généralités convenues, mais l'organisation qu'il proposait était cohérente et parfaitement réaliste. Il ne s'agissait pas d'une société parfaite, ni même nécessitant une psychologie humaine particulière. Il s'agissait seulement des règles du jeu différentes. Mais des règles du jeu induisant une autre psychologie...

J'ai réalisé qu'agir était à ma portée. Par exemple, je pouvais d'ores et déjà faire connaître ces idées, puisque telle était la première chose qui s'imposait, et sans doute encore pour quelque temps, même après la mise sur pied des premières coopératives.

Au début de cet entretien avec mon ancien camarade, je craignais une rêverie, et voilà que je pouvais m'impliquer, là, tout de suite. Je me suis alors rappelé cette formule de sagesse qui disait que le but était le chemin, ou un truc comme ça, cette idée que le bonheur est en soi-même, dans sa propre attitude, qu'il fallait être le changement que l'on voulait voir etc.

Alors, dès que je fus suffisamment reposé, je me mis à retranscrire ce qui m'était arrivé, tout ce dialogue à bâtons rompus. L'imprimante s'activa. J'eus l'impression de participer à quelque chose.
Et voilà, maintenant, toi aussi, tu sais. Savoir, penser, aller au-delà des idées reçues, transmettre, se rassembler, créer autre chose, mais pas n'importe quoi. Ni fatalisme ni naïveté. Toi aussi, qui me lis, tu peux entrer dans la danse, car bien que ce soit agréable, ce n'est pas qu'un rêve. Et quoi de mieux que de vivre ses rêves ?
Bienvenue en ucratie !

N'hésitez pas à réagir aux textes en utilisant le forum public ou votre forum perso .

Pour toute citation ou reproduction :

  1. Mentionner les sources (ici: l'adresse du présent site ou de la page) *.
  2. Pour une reproduction sur internet, ne citer que des extraits et mettre un lien hypertexte vers la page d'origine *.
  3. Pas d'utilisation commerciale ou lucrative *

* Sauf autorisation expresse de l'association.

Merci de votre collaboration.

Site optimisé pour Firefox >5

Plan du site