Compacter
Changer fond
Supprimer menu
Ukratio, pour une société vraiment plus juste, durable et fraternelle
Aide menu
Surligner après

message du forum

En vous connectant, au moyen de la petite clé ci-dessous, vous bénéficierez d'un certain nombre de fonctionnalités pour mieux suivre les échanges : signalement des derniers messages, des messages non-lus ou à revoir, fonctionnement correct de la notification par mail etc.
Elle permet également de vous "enregistrer" (créer un compte), grâce à quoi vous pourrez publier des messages ou initier des discussions (pour ce faire cocher la case "pas enregistré").

Index du forum
Le forum

Voir les sujets
    • Prise de décision collaborative sur le forummetaDiscussionhistory
      103 messages ( et 18 méta-messages) < 2014
      Voir la discussion
      • Message répondu : par dionisos le 26-03-2014 à 18H05Voir le message
      • 1 problème à " solutionner " = 1 groupe de travail par HDen31 le 27-03-2014 à 21H24
        Tout à fait, en fait je n’imaginais pas une répartition à priori, mais plutôt que chacun participe à la partie qu’il souhaite, tout en connaissant le nombre de personnes y participant déjà. ( Pour pouvoir éviter les parties où il y a déjà suffisamment de monde, ou s’occuper de celles où il en manque ).
        En fait en me relisant , je me suis assez mal exprimé concernant « ... des groupes très nombreux pour des thèmes plus abordables ...» je pensais à : des groupes " de participants très nombreux " pour discuter de sujets facilement abordables et des groupes de participants restreints ( participants très "qualifiés" donc auto-sélectionnés pour des sujets très pointus )
        Je voulais surtout émettre l'idée que le nombre de participants était moins un facteur caractéristique du groupe ( même si c'est important pour la participation ) mais d'avantage le thème abordé qui constituerait chaque groupe de réflexion .

        Pour résumer , il vaut mieux : 1 thème ( 1 problème à solutionner ) = 1 groupe de travail
        plutôt que : 1 groupe de travail = plusieurs thèmes abordés .

        ==> du coup, une même personne peut participer aussi bien à tous les groupes qu'à un seul , suivant ses compétences , sa disponibilité ou son affinité pour le thème à aborder .

        Aussi , je pense qu'il vaut mieux qu'il y ait le plus de personnes possibles qui participent à une recherche de solution plutôt que de dissuader des personnes désireuses de participer à un sujet qui leur tient à coeur et leur fermer malgré tout ce groupe qui aurait un nombre de participants déjà conséquent .

        On peux envisager un nombre très important de personnes dans un seul groupe , ce nombre ne constituant pas forcément un problème puisque les participants sont censés connaitre le sujet et y apporter le plus d'éléments possibles , à bon escient .
        Ce grand nombre de participants pour un thème précis , constituerait en soi une excellente application de démocratie participative en obtenant par principe , " la meilleure solution pour le plus grand nombre possible " .
        Mais bon , je suis conscient que ça reste une théorie , en pratique il peut y avoir des problèmes techniques proportionnels au nombre de participants )

        En revanche pour le cas où des groupes de travail se retrouveraient en pénurie de participants , on peut émettre 2 hypothèses :

        ==> soit ce sujet présente un thème trop pointu pour trouver suffisamment de personnes qui se sentent à l'aise pour en discuter et y répondre ( méconnaissance du thème à aborder , absence de documents spécifiques , ... ) . Dans ce cas , en amont , on pourrait envisager de solliciter certaines personnes , suffisamment intéressées au sujet , pour qu'elles puissent faire une recherche ciblée concernant des éléments manquants .
        Ces documents constitueraient une source d'infos indispensables pour bien saisir le problème spécifique à aborder et faciliter les échanges en ayant sous la main des documents référentiels .

        ==> soit ce thème ne motive pas les participants qui peuvent ne pas y trouver un intérêt quelconque ou immédiat ( ce désintérêt pouvant fausser ou entraver la recherche de solution ) , mieux vaut donc ne pas forcer la création d'un groupe qui aurait du mal à trouver une solution laborieuse à un problème donné , ceci par manque de motivation .
        On peut envisager , au bout d'un certain temps de blocage , ( 2 semaines par exemple ) se poser légitimement la question de la pertinence du thème à discuter ou bien se demander où se situe le blocage .

        Répondre
        metaDiscussion
      • Réponse n°1 : par dionisos le 28-03-2014 à 17H32Voir le message

    Site optimisé pour Firefox >5

    Plan du site